Décryptage

12/06/2022

Lumieres sur le Wallet

"Être Libre, ce n'est pas seulement se débarrasser de ses chaînes ; c'est vivre d'une façon qui respecte et renforce la liberté des autres." Nelson Mandela

Le wallet : à quoi ça sert ?

Traduction in french, wallet = portefeuille. Le wallet est un procédé de stockage sécurisé.

Un Wallet intègre deux éléments : i) une clé publique qui peut correspondre à une adresse ethereum/bitcoin, par exemple ii) une clé privée que détient le ou la propriétaire du wallet.

A quoi sert cette clé ? Tout simplement, à signer des transactions et prouver qu’on est bien la ou le propriétaire d’une crypto-monnaie et/ou d’un NFT.

Quels sont les différents wallet ?

Dans cette section, tu vas faire la connaissance d’un certain nombre de mots peu avenants aux premiers abords. De façon générale, traduis-les littéralement de l’anglais, et mets-les en perspectives sans stress. 

Laisse poser, laisse aller. C’est un peu comme de l’art contemporain : si tu ne comprends pas le concept, considère Wagmi Trends comme le petit écriteau qui te raconte la signification de cette ligne bleu sur fond jaune (chelou) et t’explique quel est le message que l’artiste a voulu partager avec toi (aussi perché soit ce message). Prends note, et va siroter ton thé glacé ensuite.

GRAND 1 : Le Wallet comme logiciel

On compte ici 5 variantes de Wallet :

  1. Desktop wallet

Installé sur ton ordinateur, il permet de stocker une ou plusieurs crypto-monnaies. Attention à bien se prémunir d’une éventuelle attaque de virus sur ton ordi !

  1. Hardware wallet

Dans ce cas, la sécurisation est au top ; le wallet stocke les clés privées (on l’a lu au-dessus) sur une puce embarquée et le processeur permet d’effectuer la signature d’une transaction, indépendamment de l’ordinateur.  En gros, c’est un wallet plus ‘intelligent’ et autonome. 

  1. Wallet hybride

Installé sur ton ordi, ce type de wallet-logiciel permet d’effectuer des échanges entre différentes cryptos. 

  1. Web wallet ou cloud wallet

Portefeuille de cryptos installé à distance, chez un presta de wallets. Déléguer la sécurisation et la sauvegarde de son wallet à un tiers peut comporter des risques. 

  1. Brain wallet & paper wallet

Là encore, si l’on ramène l’expression à un sens littéral, c’est ramener son wallet au cerveau ou au papier… Ou plus concrètement : écrire ou mémoriser ses infos… Ce qui peut engendrer des erreurs. 

GRAND 2 : le wallet via son appli mobile

Pratique mais pas vraiment acté dans les usages : compliqué de payer en cryptos ta baguette, tes fraises ou ta bidoche. Autre raison : le vol de ton smartphone. 

Conseil : si tu achètes des cryptos, n’en stocke pas trop sur ton smartphone.

Comment créé son wallet ?

C’est très simple cher.e WagmiSta. En résumé :  tu télécharges l'application wallet de ton choix et tu saisis les informations de ta CB pour commencer à effectuer tes achats. Et hop !
La preuve en image créée par Marine pour acheter des cryptos (ou use case pour les intimes).

Le wallet à l'origine et demani ?

Initialement le wallet est prévu pour les crypto-monnaies. Il s’est étendu aux NFT : le dernier en date, c’est Coinbase qui a lancé son wallet NFT, avec un accueil  mitigé. Les utilisatrices/utilisateurs de wallet ont déjà leurs propres wallet NFT. En changer, c’est comme si on te demandait de changer de banque après la souscription d’un prêt. C’est compliqué !

Tu l’auras compris, le wallet c’est un des piliers de sécurisation des échanges de cryptos & NFT.

A suivre : l’évolution des différentes formes de wallet, et son déploiement dans divers secteurs.

Et n’oublie pas, avant de télécharger ton wallet et d’effectuer des achats : Do Your Own Reasearch !

Si tu aimes notre newsletter, partage-la à ta famille, tes voisins, tes copains, ton pharmacien, ta boulangère, ta fromagère, ta grand-mère (...)

Bref, à tout le monde !

Partager cet article