Décryptage

23/06/2022

NFT : l'art numérique du XXIème siècle ?

"Quand une oeuvre d'art vous donne le vertige, souvenez-vous que ce qui donne le mieux encore le vertige, c'est le vide." Sacha Guitry, Toutes réflexions faites

Cher-e WagmiSta,

Nous espérons que tu vas bien.
Passé cette semaine de canicule record qui nous engage, toutes et tous - à notre échelle - à œuvrer pour la préservation de notre Planète, nous abordons notre décryptage du jour : NFT et nouvel art numérique.

Si tu paniques sur les NFT, que tu as purement et simplement oublié ce que c’était, ses enjeux et son utilité, on t’invite à relire notre Newsletter dédiée.

A travers nos civilisations et les millénaires, on a traversé des centaines de bouleversements artistiques. Je ne vais pas revenir dessus ici car i) je n’en ai pas les connaissances ii) ma vision serait limitée à mon spectre culturel iii) je vais te perdre (et moi aussi !).

Ce qui est intéressant de suivre avec les Non Fungible Token c’est que ce phénomène est global et touche toutes les cultures et pays. Bien entendu, je te l’accorde, avec des degrés d’implémentations variables selon les contextes politiques et économiques de chaque État.

Il n’empêche que les NFT modifient les perspectives, dont celles du monde artistique. Nous on s’attachera à cet angle-ci.

On t’a parlé de Margaux Klein dans notre NL de mardi ; c’est intéressant car Margaux a investi dans les BAYC, sûrement la collection de NFT la plus connue/expensive niveau monde.

Nous on se demande : qu’est-ce qui définit le prix d’une collection NFT ? Qu’est-ce qui en fait son attractivité, sa puissance, son aura ? Quelles synergies existe-t-il entre l’art d’hier et de demain ? En quoi les NFT éclaboussent-ils le monde de l’art dit 'traditionnel' ?

Dernier message : please, fais le quizz à la fin de ce rdv décryptage. Ça nous permet de continuer à mieux appréhender qui tu es, tes centres d'intérêt et adapter la suite du contenu selon tes goûts, attentes, retours. Merci !!

Le marché des NFT : #boumboumboum

Quelle industrie pèse quoi ? (En $$)
A date, les jeux vidéos sont les grands winners :
Number 1. Jeux vidéos : 5 Milliards ;

Number 2. Œuvres d’art : 2 milliards ;

Number 3. NFT dédiés au Metaverse : 513 Millions ;

Number 4. NFT utilitaires et finance : 503 Millions.

Les infos clés : en mode explosif !

*2021 : les NFT ont 100 fois plus performé que celui de l’auto-électrique ;

*+2360% de plus d’acheteurs en 1 an : pour être très précise, 75 144 acheteurs en 2020 puis 2,3 Millions en 2021. Voilà, voilà !

NFT : + 21 350% en 2 ans (de 2019 à 2021) #yahouuuuuuuuuuuuuuuuu
(Source NonFungible.com)
Tiens petit tableau datas driven ci-dessous. C'est cadeau !
❤️

NFT : rareté et authenticité ou nouvel or artistique ?

"Les NFT constituent l'innovation la plus influente et excitante qu'ait connue le monde de l'art de ces dix dernières années" partage Sebastian Fahey (DG Sotheby’s Europe, Moyen-Orient, Afrique), auprès de nos amis du Monde.

Les NFT ont le vent en poupe et séduisent des collectionneurs aguerris. Pourquoi ? Car comme dans le domaine traditionnel que tu connais avec cette notion de rareté qui souvent détermine des montants exorbitants, les NFT sont NON fongibles = UNIQUES.

Rappelons ici qu’un token n’est pas interchangeable avec un autre token. Il reste limité et rare, souvent produit en collections, et surtout pas en masse.

Et comme chaque chose qui est unique, rare, son dessein peut se révéler… expensive.
C'est la loi de l'offre et de la demande
.
Si l’offre est rare, sur fond de NFT unique, et que la demande est pressante alors = $$$$$$$$$$$.
La pénurie crée le “besoin” ; et donc la demande, et donc les pépettes. 

Notons aussi que dans un marché où les falsificateurs sont toujours plus nombreux/ingénieux, les NFT inscrits dans la blockchain offrent une totale transparence et attestent de l’authenticité de l'œuvre numérique.

On aimerait te partager l’exemple de l'œuvre numérique «Every day - The first 5000 days », réalisée par Mike Winkelmann, nom d’artiste Beeple, vendue pour la modique somme de 70 millions de dollars. Note que l’artiste n’a jamais réussi à vendre une de ses œuvres imprimées/ tangibles pour plus de 100 $. Je sens qu'on va devenir des artistes nous aussi ! 🙂

NFT : royalties et démocratisation de l'art

Il existe des centaines de collections NFT avec des prix variables.

Cf c'est comme dans la vie : tu peux t’acheter un tableau à plusieurs millions ou d’un artiste local au fin fond d’un village qui te touchera tout autant. Et qui sera plus accessible sur le plan matériel. Ce n'est évidemment pas le même marché artistique.

Ce qui est intéressant dans les NFT et leur démocratisation c’est le système de royalties. Ça c’est nouveau versus ce que l'on connaît !
Jusqu'à présent, dans notre monde actuel, tu t’achètes une photo par exemple, tu dépenses ton argent c’est fini. Peut-être qu’elle prendra de la valeur peut-être pas. 
En tout cas ce qui est sûr c’est que le photographe ne recevra pas de royalties sur la revente. son œuvre ou de sa collection. Walou.

Alors que dans le Web 3, les artistes peuvent bénéficier d’un système de royalties automatiques à chaque fois que leur création est revendue sur le marché secondaire.
Ces royalties/commissions sont programmées lors de l’émission du smart contract sur la blockchain. Elles se situent généralement entre 5 et 10 % du montant de la vente. À chaque transaction, l’artiste original (et non pas le propriétaire actuel) perçoit ainsi une partie de la somme de façon passive.
Encore une fois, la blockchain permet ici de se passer d’intermédiaire pour rétribuer l’artiste plus équitablement.

Tu l’auras compris, ce système de redistribution de la valeur artistique participe à la démocratisation de l’art pour toutes et tous. Et permet aussi bien à l’artiste qu’au détenteur/à la détentrice du NFT de percevoir une partie des revenus liée à l'œuvre numérique en question. Interesting, isn't it ?

Art, NFT : demain ?

5 Key points & défis qui attendent les NFT aujourd’hui et domani :

  1. Amélioration de l’experience utilisateur : dé-complexifier l’accès aux NFT ;
  2. Clarification de la réglementation : les NFTs doivent-ils tomber dans le régime d’imposition de l’art ? Des actifs numériques ? Comment imposer les artistes et les plateformes de vente ? 
  3. Meilleure protection pour les acheteurs/vendeurs = éviter les arnaques ;
  4. Réduction de l'impact écologique : opter pour des blockchains moins énergivores ;
  5. Conservation de l’authenticité : exit la spéculation !

Évidemment que le domaine artistique est concerné au même titre que les autres industries visées par les NFT.

Ce qui va être intéressant de suivre - au-delà des aspects législatifs et économiques - c’est la façon dont les NFT s’inscrivent et interagissent avec l’art “traditionnel” existant.

Musées dans le Metaverse ? Expériences Phygitales ? Comment la technologique de la blockchain va-t-elle ouvrir de nouvelles expériences artistiques et finalement faire évoluer l'Art ?
On sera là demain pour tout te retranscrire et tout te raconter. A suivre très prochainement, un Wagmi Talk passionnant à ce sujet !

Parlant de Phygital, nous sommes allées visiter ce weekend l'expo du talentueux collectif Obvious, qui a à son palmarès la création de nombreuses collections, des collabs avec des marques dont la dernière en date avec l'illustre Alpine.
Clique sur le lien pour voir la vidéo de la visite !

https://www.instagram.com/tv/CfHECPoAO7z/?utm_source=ig_web_copy_link

Cher-e WagmiSta, ce numéro décryptage touche à sa fin.
On te donne rdv vendredi pour un nouveau Wagmi Talk de fou et mardi 28 juin pour les immanquables de la planète Web 3 !

Bisous, et douce journée,
Marine & Alex ❤️

Si tu aimes notre newsletter, partage-la à ta famille, tes voisins, tes copains, ton pharmacien, ta boulangère, ta fromagère, ta grand-mère (...) Bref, à tout le monde !

Partager cet article