Décryptage

30/06/2022

Où sont les femmes ?

"N'oubliez jamais qu'il suffira d'une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question. Ces droits ne sont jamais acquis."

Cher-WagmiSta,

Aujourd’hui, on fait une pause dans le décryptage des concepts et fondements du Web 3. On abordera ni la blockchain, ni les smart contracts, NFT, ICO, Bear Market ou autres notions.

On a suivi, comme le monde entier, penaudes puis révoltées, la décision de la Cour suprême des Etats-Unis, tu sais, celle de révoquer le droit à l’avortement.

A-t-on vraiment bien compris l’impact de la sentence constitutionnelle de l’actuelle première puissance économique mondiale ? Est-on bien au XXIème siècle ?

Alors, après une réunion de rédac expresse (bon ok on est 2 !), l’évidence a pointé le bout de son nez.

En cette période trouble de droits des femmes bafoués, sur fond d’avènement du Web 3 et de profonds bouleversements sociétaux, nous souhaitons parler de la place des Femmes dans la Tech, et plus spécifiquement de la place des femmes au cœur de la révolution numérique qui s’opère.

Focus France (succinct) :

  • loi Veil du 17 janvier 1975 portée par Madame Simone Veil alors Ministre de la Santé sous Giscard, dépénalise l'avortement avant la dixième semaine de grossesse ;
  • 1944 : Charles de Gaulle accorde le droit de vote aux femmes (rappelons que la France est très largement retardataire en Europe sur ce sujet) ;
  • 1965 : les femmes obtiennent et le droit de travailler sans l’autorisation de leur mari et le droit d’ouvrir un compte en banque en leur nom propre (!) …

Ce que tu dois retenir, et toujours côté France, c’est que les femmes ont commencé à devenir libres très récemment. Par femmes libres, j’entends : jouir de son corps (IVG, sexualité…), travailler et disposer de ses ressources financières, entreprendre, se vêtir à sa guise,

Les sujets de parité femmes-hommes - notamment dans la sphère professionnelle - sont apparus dans les années 90. On en parle encore et encore et encore.

Mise en perceptive. Les femmes gagnent en moyenne 23% de moins que les hommes (Datas Insee 2017). Sur le salaire des 10 % des femmes les mieux rémunérées, celui-ci est inférieur de 19 % à celui des hommes (Sources Insee 2018).

Bref, on avance mais ça prend du temps.

Marine et moi avons plus de 35 ans, 5 enfants à nous deux, nous avons traversé des épreuves professionnelles, avons été confrontées à des écarts de salaires avec nos pairs masculins, avons subi des remarques sexistes ou liées à nos obligations de mères (cqfd enfants malades à aller chercher en urgence...). Constat banal.

On a construit et avancé comme toutes ces autres femmes qui triment pour conjuguer toutes leurs vies. Tenant à notre indépendance financière, luttant pour conserver nos droits durement acquis et transmettant/affirmant fièrement notre ambition de femmes (à nos enfants, nos proches). “Sois toujours ardente et exigeante.” Citation de ma mère que je pose ici.

Pour toutes les femmes qui ont marqué nos vies, nos pensées et nos chemins : à nos mères indépendantes et aimantes, nos grands-mères guerrières (qui ont traversé guerres,  difficultés, société patriarcale avec une combativité et ténacité exemplaires), aux femmes qui se sont battues pour l'obtention de nos droits (que ce soit par l’éducation, l’art, le droit, les sciences …), nous continuerons à notre échelle de partager notre engagement et à mettre en avant celles qui bâtissent, optimistes et battantes, celles qui innovent, celles qui écrivent la suite de notre Histoire.

Car Wagmi Trends c’est le Media qui démocratise le Web 3 pour toutes et tous. C’est également le Media qui met au cœur de son engagement, l’inclusion numérique (cf notre ligne édito) et aussi, ces innovations Web 3 portées par des femmes, peu représentées, peu relayées ; c’était sans compter de l'arrivée de Wagmi Trends !
Alors quid de la place des femmes dans cette nouvelle révolution numérique : où sont les femmes ?

Bonne lecture et viva la revolucion !

Avant de démarrer, et en tant que membre à part entière du WagmiGang, nous te rappelons que tu peux nous suivre/interagir sur nos réseaux sociaux - et bonne nouvelle -  c'est possible tout au long de la semaine ????

Web 3 et anonymat des genres

L’idéologie du Web 3 (cf notre Newsletter à ce sujet) se veut décentralisée et anonyme (idéologie que l’on retrouve dans le modèle technologique de la blockchain). 

Initialement, les surfeurs et surfeuses du Web 3 se moquent de l’identité réelle des gens qui se “cachent” derrière des avatars et pseudos. 

Et pourtant, depuis qu’on est arrivées dans le Web 3, on ne cesse d’entendre “C’est super il y a enfin des femmes.” Là clairement, on est confrontées à notre genre.
Et ça pose question.

Une diversité en demi-teinte

T’es une féministe faut te calmer !”, nous livre une animatrice crypto. Pourquoi une telle remarque ? Car cette jeune femme a demandé à être rémunérée de la même façon que ses collègues masculins, sur la base d’une prestation qu’elle avait délivrée pour une start-up du Web 3. 

En fait quand tu dépasses la culture des "crypto-bros" (ceux qui ont une petite vingtaine d’années) et dès que tu échanges avec des "boomers" (ceux qui tiennent les rênes du business Web 3), tu es davantage confrontée à des remarques méprisantes ou sexistes” nous livre une autre femme de la communauté Web 3. 

Du coup, les femmes se restreignent dans leurs communications (sur les réseaux par exemple) ou se mettent carrément en retrait quand elles ne décident pas d’abonner tout simplement leurs projets. 

Pour autant, pouvons-nous en déduire que le monde des cryptos guys traite mal les femmes ? Évidemment, ce n’est pas si évident. On a toujours observé des comportements sexistes, de tous temps où les femmes étaient sous-représentées. 

Ce qui est certain, c’est que les femmes sont assez absentes du monde du Web 3 (et plus globalement dans le monde de la tech) ; phénomène visible quand tu te rends à des événements Web 3.

Selon une étude publiée en novembre 2021, les femmes artistes ne représentaient que 5 % de toutes les ventes d'art NFT au cours des 21 mois précédents (Cqfd, va lire notre article sur World of Women).

Univers Blockchains : pourquoi les femmes sont-elles si rares ?

  • Point 1 : aspect technique rebutant

On te dit blockchain, tout de suite tu penses complexité / technicité / dév.

Constat indéniable : le monde des cryptos induit des compétences tech en IT / développement / maths poussées / cryptographie (...) Autant de professions qui sont peu représentées par les femmes. 

Et très peu sont les femmes qui surmontent le blocage technique pour se former à ces nouveaux usages technologiques. En tout cas, à ce jour. 

  • Point 2 : it's raining men
Si l’on prend le cas des NFT arts : globalement, le crypto-art reste un environnement masculin.
Ce qui veut dire que les œuvres mises en avant sur le marché des NFT sont davantage celles des hommes = les femmes restent en retrait = les œuvres des hommes se vendent mieux (Exemple sur Tezos : Source) = hommes + hommes = toujours plus d’hommes.

Communautés et soutiens : women in web 3

Le Web 3 repose sur un socle très fort : l’entraide via les communautés.
Certainement, l'accélérateur et propulseur d’inclusion pour les femmes, et envers les femmes.

Quelques initiatives visent à faire positivement évoluer le Web 3 vers plus de diversité et d’inclusion.
C’est le
cas de World of Women qui est l’un des premiers projets NFT à avoir proposé un projet PFP (des NFT de photos de profil) avec des avatars de femmes. 
Meilleures seront la pédagogie et l’entraide de communautés pro-femmes, plus ces dernières se frayeront leur chemin dans le Web 3.

Et demain ? Ou plutôt, maintenant ?

Quand j’étais gamine, ma mère a été la première femme à mettre un jean dans un organisme de recherche public ! On était dans les années 90, ma mère fumait en négociant des contrats avec des hommes cravatés, et donc en jean ! Une révolution pour l’époque !

La révolution continue... 80.000 emplois n'ont pas été pourvus dans le numérique en 2019 en France, faute de profils formés.
L'égalité face au numérique est un investissement stratégique pour combler ce déficit
de compétences : on estime qu'elle produirait 10 % de PIB supplémentaire d'ici à 2025 (Source).

Aujourd’hui, nous ne sommes qu’aux prémices de la démocratisation du Web 3. C’est pour cela qu’on a créé Wagmi Trends d’ailleurs. Pour que tu comprennes les enjeux et que ça te donne envie de créer, de construire, de transmettre. 

Ne répétons pas les biais passés et surtout allons de l’avant comme nos mères, nos grands-mères et toutes ces BUILDEUSES des décennies/siècles passés.

Aux femmes qui nous lisent : il y a du boulot dans le Web 3 et on vous attend ! On attend votre vision, créativité, panache, empathie, et technicité !
Soyez ce que vous êtes : libres, ambitieuses et audacieuses !

La nouvelle révolution du XXIème siècle est numérique et passera par l’inclusion des femmes. 

Cher-e WagmiSta, ce numéro décryptage/engagement/inclusion touche à sa fin.
On te donne rdv mardi 5 juillet pour les immanquables de la planète Web 3.

Bisous, et douce journée,
Marine & Alex ❤️

Si tu aimes notre newsletter, partage-la à ta famille, tes voisins, tes copains, ton pharmacien, ta boulangère, ta fromagère, ta grand-mère (...). Bref, à tout le monde !

Partager cet article