Décryptage

02/09/2022

Synergies IA et NFT : quelles perspectives ?

"Les espèces qui survivent ne sont pas les espèces les plus fortes ni les plus intelligentes mais celles qui s'adaptent le mieux aux changements." Charles Darwin

Cet été, vous avez été nombreuses et nombreux à vous être inscrit-es à notre Newsletter (+30% de nouveaux WagmiStas !).

Bienvenue à toi : sache que ta présence au sein du Wagmi Gang nous réjouit ! ❤️

Retrouve ici notre Manifesto pour en savoir plus sur notre démarche : le Web 3 pour toutes et pour tous !

En ce jour de rentrée (des petits et de la plupart des grands), permets-moi de me présenter : je suis Khaoula, fraîchement arrivée au sein de l’équipe édito de Wagmi Trends ! Passionnée par le Web 3 et les transformations sociétales qui s’y attachent, je vais t’embarquer chaque jeudi pour un nouveau décryptage.

Sélection du jour par notre comité édito (bientôt tu en feras aussi partie !) : intelligence artificielle (IA) et NFT, quels enjeux, influences et perspectives ?

Je te sens un peu perdu-e : no panic, consulte ici ton rapide topo sur le NFT. Bon, c'est la rentrée, donc je te re-pose le concept ici : NFT (jeton cryptographique non fongible) est un actif numérique ou un certificat d'authenticité unique détenu par un acheteur.

Côté IA : ça te parle le film I, Robot avec Will Smith ? L’IA est une technologie qui "imite" l'intelligence humaine. Son but est d’effectuer certaines tâches qui, répétées, peuvent s’améliorer en fonction des informations recueillies.

Tu utilises l’IA quotidiennement sans même t’en rendre compte (ce qui d’ailleurs va se produire ces prochaines années avec la démocratisation du Web 3 et de la blockchain).

Exemples concrets : sur un chat en ligne, via des recommandations de produits/contenus qui te sont poussées (sites d'infos, e-commerce...) ou encore via Apple avec ton pote Siri.

Une data que je te glisse ici : l’industrie de l’IA pèse 62,5 milliards de $. Ce chiffre devrait atteindre les 90 milliards d’ici 2025 (Source), soit +44% en 3 ans !

Les bases sont posées : c'est parti, attache ta ceinture, on décolle !
Si cette newsletter t'a été transmise, c'est qu'un-e ami-e te veut du bien ! Tu peux t'y inscrire et retrouver toutes les éditions précédentes en cliquant ici !

Et pour recevoir des infos tout au long de la semaine, interagir en tant que WagmiSta, suis-nous sur nos réseaux sociaux ????

IA, NFT et art génératif : quelle utilité ?

Personne n’a pu passer à côté des Bored Apes : tu sais les images colorées de singes qui s’ennuient, vendus tels des objets d’art, donc précieux et rares. La toile a été divisée sur ces collectibles : les pro-Apes adorant le concept, et les anti-Apes dénonçant l’absurdité de ce marché. Et pourtant…

... Yannic Klicher, expert en machine learning, met tout le monde d’accord en étant le premier à réutiliser ces images à sa manière. Il développé une IA capable de reproduire des Bored Apes à la chaîne, presque à l’identique.
A chaque demande, cette IA génère une nouvelle image de singe qui n’a jamais existé, et donc un nouvel NFT. 

En rendant accessible cette technologie à tous, il révolutionne le métier de créateur dans la blockchain. C'est ce qu'on appelle, l'art génératif d'IA.

Prenons un autre exemple d'utilité de l'IA : donner vie à de nouvelles idées ou inspirations via la transformation d'une simple phrase en une représentation visuelle unique, disponible en NFT. C'est le pari de la société Art Al.

Alors prépare ton plus beau sourire : bientôt, cette IA te permettra de transformer ton selfie en avatar animé made in 3D. 

En France, c'est Obvious (collectif de trois artistes que nous avons eu le plaisir d'interviewer) qui introduit un nouveau style artistique : mêler deux IA différentes créant une image basée sur un texte. Je t’invite à visionner ici l'exposition mêlant créativité humaine sur fond de technologie à la française !
Psssst petite capture de l'expo Dream Capsules, d'Obvisous (cf ci-dessous).

Tu l'auras compris, l’art génératif sous l'impulsion de l’IA offre un second souffle aux NFT, et permet aux artistes d'envisager de nouvelles perspectives créatives où tout est possible : « yes we can ! »

Enfin, si tu te demandes l'intérêt côté « user », l'idée c'est que l’IA intégrée aux NFT permet de pousser la personnalisation de l'expérience artistique à son (presque) paroxysme. 

Pourquoi intégrer l'IA au sein des NFT ?

On le sait, la tendance du marché des NFT prend son sens dans le déploiement d’œuvres au style unique : Pudgy Penguins, CryptoPunks, Bored Apes (…). Sauf qu’une image ou un gif qui n’évolue pas est vite…#boring.

Alors pourquoi intégrer l'IA au sein des NFT ? Bah oui, pourquoi ?

  1. Raviver un projet : UX et supplément d’âme

Cap sur le Metaverse : les gamers le savent bien, les personnages d’un jeu sont programmés pour avoir une histoire, des scénarios. Dans le Metaverse, c’est à l’utilisateur de construire son lien social avec la communauté.

Premier frein ici : certains Metaverses sont critiqués sur Twitter quant à leur manque de vie, d’âme et d’utilité.

Face à ce feedback « user » clairement exprimé, certaines sociétés souhaitent intégrer l’IA dans la création de leurs NFT.

Exemple : la startup Alethea.ai apporte une nouvelle techno IA au protocole décentralisé (« Fusion »). A quoi ça sert ? Ce nouveau genre de NFT peut désormais prendre vie en s’animant, s’exprimant, et même en conversant avec les utilisateurs. 

Tu as compris l'intérêt de ce petit supplément d’âme ?

  1. Redynamiser le marché des NFT

En dialoguant avec ce type de NFT dits intelligents (ou iNFT), la relation entre NFT & utilisateurs/utilisatrices évoluera : compagnons de jeux sophistiqués, la communauté sera plus encline à s’attacher à ses NFT et à en acheter !

Ces iNFT d'un tout nouveau genre pourront dialoguer avec leurs publics différemment tout en créant un lien de proximité particulier.

A suivre : de quelles façons les marques créeront-elles des mascottes intelligentes sous forme de NFT ? Seront-elles capables de construire et de fédérer de nouvelles communautés numériques ? Imagine Monsieur Propre qui entretient une longue conversation avec toi : on ne se croirait pas dans un épisode de Black Mirror ? (#chelou pour les intimes.)

  1. Créer des expériences immersives de plus en plus poussées

En levant 16 millions de $ en 2021, Alethea s’est engagé à construire un Metaverse dans lequel les objets numériques interagissent et évoluent les uns avec les autres (Source).

Cette technologie peut télécharger des informations, créer une vidéo personnalisée, interagir et synchroniser des mouvements. L’objectif à terme – tu t’en doutes – va bien plus loin : créer des œuvres d'art, rédiger et éditer des textes, de la musique tout en interagissant avec tes pairs.

"Sky is not the limit" comme dirait Shakespeare (ou pas, j'ai comme un léger doute).

NFT intelligents et interactifs : quelles perspectives ?

Oyé, oyé, bonne nouvelle pour les artistes et les créateurs de contenus : vous pourrez bientôt concevoir des NFT interactifs dotés d’une personnalité qui – en l’humanisant d’une certaine façon - le rendra toujours plus unique et "réel" et permettra d'interagir autrement avec votre communauté !

La série d’animations StonerCats (uniquement disponible en acquérant des NFT) en est le parfait exemple : celui de l’incroyable expérience d’un dialogue entre un être humain et un iNFT (par ici la source !).

Côté musique, quelques projets ont déjà vu le jour tel que le WarpSound. Leur IA peut créer de la musique en direct, mixer et masteriser un son, et surtout partager (un moment de vie) en temps réel avec l’audience. 

L’IA intégrée dans les NFT a néanmoins certaines limites comme nous le prouve la récente polémique du rappeur virtuel FN Meka accusé de propos racistes. Cette IA a été enlevée de la maison de disque après à peine dix jours de contrat.
Comme tout innovation technologique, restez alertes quant aux potentielles dérives.

Et demain ?

L’IA intégrée aux NFT ouvre de nouvelles perspectives pour les marques, artistes, utilisateurs/utilisatrices de créer, d'acquérir et d'interagir.

En parallèle, et sachant que l'IA donne une personnalité aux avatars, à qui reviendra la responsabilité en cas de dérive ? Peut-on réellement dire que l'on détiendra le contrôle à 100% sur les créations/avatars s'appuyant sur l'IA ? Cette technologie permettra-t-elle de démocratiser l'accès aux nouveaux outils numériques ou va-t-elle, au contraire, creuser un fossé entre les novices du Web 3 et les autres ? 

Les enjeux juridiques, technologiques et même sociaux sont bien sous-jacents.
A suivre : l’utilité des projets intégrant de l’IA au sein des NFT et la démocratisation des usages.
On sera à tes côtés pour te décortiquer tout ça avec panache et sérieux !

Cher-e WagmiSta, ce numéro décryptage touche à sa fin.
On te donne rdv mardi 6 septembre pour les immanquables de la planète Web 3.

Belle rentrée !
Khaoula❤️

Si tu aimes notre newsletter, partage-la à ta famille, tes voisins, tes copains, ton pharmacien, ta boulangère, ta fromagère, ta grand-mère (...). Bref, à tout le monde !

Partager cet article