Doers

01/06/2022

Abdelhamid Bakhta

Chief blockchain officer & co-founder @Only Dust

“A mon sens, le jour où il y aura vraiment une adoption de masse, c’est quand tout le monde utilisera la blockchain, sans même s’en rendre compte.”

Bonjour Abdel, pourrais-tu stp te présenter ?

J’ai fait un bac scientifique, puis des études informatiques, et une école d’ingénieur spécialité sécurité des systèmes.

Je suis ensuite entré dans le monde du travail dans une start up fintech spécialisée dans les paiements bancaires ; je travaillais sur une solution qui permettait aux utilisateurs de payer via smartphone sans contact. C’était le tout début du paiement mobile sans contact.

Cette expérience m’a permis de monter en compétences sur la partie sécurité, et notamment sur les réglementations ou certifications PCI DSS (certification pour la paiement bancaire).

C’était aussi intéressant de voir l’impact sur les processus techniques.

Et un jour, vers 2011, 2012, j’ai découvert Bitcoin ; je me suis amusé avec mais j’ai pas accroché plus que ça.

Qu’est ce qui t’a poussé à t’intéresser au Web 3 ? Et pourquoi ?

En 2015, j’ai découvert Ethereum ; j'ai assisté à une conférence avant son lancement, et ça a été une révélation.

La philosophie m’a embarqué, et même si j’avais déjà senti la désintermédiation avec Bictoin, Ethereum a ouvert la porte de tout qui peut être décentralisé. J’ai pu entrevoir plein d’opportunités pour apporter plus de justice et d’équité, sans intermédiaires qui imposent leurs règles.

Quand j’ai vu Ethereum, j’ai compris que tout était possible. Dès lors, je n’avais qu’une idée en tête : travailler dans cet écosystème.

Pour la petite histoire, mes collègues de la start up fintech dans laquelle je travaillais avaient vu l'opportunité spéculative, ils ont investi, moi pas. Je ne m'étais intéressé qu’à la partie philosophique.

Je me suis dit qu'il y avait des expérimentations à faire au sein de la start up dans laquelle je bossais mais les fondateurs pensaient que c’était une bulle.

Du coup, j’ai quitté cette boite pour rejoindre Consensys, acteur majeur derrière Ethereum. Et j’ai découvert un nouveau monde avec l’écosystème blockchain. De jour en jour, de semaines en semaines, de mois en mois, j’ai compris que j'étais là où je devais être.

J’ai vu qu’un autre monde était possible. Avec de nouvelles façons de travailler, pas traditionnelles, au contraire ouvertes sur le monde. On était avant le covid, et je travaillais déjà en remote. J’avais ce sentiment d'être au bon endroit au bon moment et de mettre ma pierre à l'édifice.

Dans cet écosystème blockchain, c’est comme si je vivais les débuts d’Internet. J’ai même eu l’occasion de travailler sur le projet EIP-1559.

Après ce travail intense et fou qui a duré deux années, on est arrivés en 2021, et je pensais que j’avais fait le tour donc j’ai regardé d’autres écosystèmes blockchains et me suis intéressé à l'écosystème Cosmos.
Pourquoi Cosmos ? Car j’aimais bien l’approche qu’il y ait plein de blockchains qui se concentrent sur un cas particulier et le faire bien, précisément, et pas de façon générique (Defi, VPN décentralisé…). J’ai pu comprendre l'interopérabilité entre différentes chaînes, je voulais voir ce qui s’y passait.

d’un point de vue technique, c’était intéressant mais j’ai vite compris les dérives en termes de politique, de lobbying pour faire passer des propositions, et à mon sens on retourne dans les travers liés à la centralisation.

J’ai continué d’avancer, et j’ai eu le manque d’Ethereum, mon premier amour dans la blockchain.

Peux-tu me parler de ton projet ?

Actuellement je suis cofondateur d’un projet sur l'écosystème, qui s’appelleOnly Dust: le Web 3 c’est l’opportunité de changer le monde du travail, et la possibilité de faire pleins de projets en même temps, avec à la clé, un meilleur épanouissement personnel.

Avec la promesse d’un meilleur alignement de valeurs, on pourra, grâce au token, être actionnaire de pleins de projets différents. Je trouve cela beaucoup plus sain.

Dans le Web 2 c’est pas forcément vrai : tu ne vas pas avoir le fruit de ton travail directement.

On se spécialise sur l’écosystème Starknet. Il faut attirer de nouveaux développeurs. Notre pari c’est si on y arrive ici on y arrivera partout.

On a trois objectifs :

1. ‘onboarder’ des développeur sur cet écosystème ;

2. identifier les besoins de cet écosystème : créations de wallets …. ?

3. former des contributeurs pour matcher avec des contributions

On réfléchit à une mécanique sur comment rémunérer tout ce petit monde, et être capable d’avoir une traçabilité ensuite. Ensuite, si les essais sont concluants, on le généralise à une entreprise. Évidemment chaque entreprise a sa roadmap ; l’idée c’est d’essayer un mode où 20% de la roadmap est externalisée. L’entreprise gagnera en vélocité et en agilité.

Pourquoi t’intéresses-tu, d’un point de vue Tech, à la transformation du monde du travail ?

J’accompagne également des projets dans la santé, l’environnement (...), et je me suis dit que le travail mérite d'être changé pour arriver à l’adoption de masse.

Le Web 3 n’est pas encore prêt à accueillir beaucoup de gens ; du coup j’ai pensé à créer cette solution tech pour réunir les gens et pousser la décentralisation du monde du travail à mon échelle.

Pourquoi commencer à travailler sur un écosystème si niche, et le tester sur des développeurs, si ensuite tu veux le scaler au monde des entreprises ?

Dans le Web 3, on commence toujours par la Tech, et si ça prend, alors on développe les projets plus massivement.

Quels conseils donnerais-tu à une entreprise qui se lance dans le Web 3 ?

1. Expérimentez / Osez

Dans le Web 3, c'est très intéressant car on peut foncer et se rendre compte ensuite qu’il y a une opportunité de dingue. L’un des trucs qui me séduit le plus dans le Web 3 c’est que c’est méritocratique : tout le monde a sa chance contrairement au Web 2 où le réseau compte davantage. Et il y a beaucoup d’investisseurs qui sont prêts à investir sur la base de bonnes idées.

2. Réfléchissez

Ne tombez pas dans l'opportunisme, et demandez-vous : est- ce que la blockhain peut répondre à une problématique donnée, à un véritable besoin ?

Comment vois-tu la place de la blockchain dans le monde des entreprises d’ici 5 ans ?

Une place prépondérante dans la structure organisationnelle du travail ! Structurellement la blockchain et la décentralisation du travail permettront d'être plus efficaces.

Le Web 3 C’est pas un jeu à sommes nulles : c’est un mode gagnant-gagnant.

Ça peut aussi améliorer pas mal d’éléments au niveau de la sécurité des entreprises et offrir une meilleure transparence. Autre point : toutes les entreprises qui manipulent de la donnée. Ces données sont finalement les nôtres.

La blockchain permettra aussi de décentraliser la collecte de la data.

Notre objectif chez WagmiTrends c’est de démocratiser le Web 3 et de décrypter cette révolution numérique qui s'opère : penses-tu que cela soit possible auprès de toutes et de tous ?

Excellente question. J’ai envie de croire que oui.

Si je prends l’analogie avec internet, est-ce que tout le monde comprend ce qui se passe sur chaque page internet ?

A mon sens, le jour où il y aura vraiment une adoption de masse, c’est quand tout le monde utilisera la blockchain, sans même s’en rendre compte.

Il faut comprendre sur le plan idéologique ce qu’est la blockchain : bonnes pratiques de sécurité, se réapproprier sa data, par exemple mais sur le plan technique c’est évidemment plus compliqué - CQFD Web 2.

J’aimerais que la démocratisation se fasse sur la blockchain, sur ce qu’elle représente d’un point de vue philosophique.

Peux tu nous partager ta playlist ?

Je n'écoute quasiment que des musiques de dessins animés de Manga.

Un bouquin qui t'inspire ?

Shingeki No Kyojin

Ton film culte ?

Shutter Island

Une série crush ?

Lost

Partager cet article