10/10/2022

Chantal Läng

Blockchain Projects Advisor et Formatrice

« Suis ta joie. »

Bonjour Chantal, pourrais-tu s’il te plaît présenter ?

Je suis mère de deux enfants étudiants.

J’habite à Genève, et originellement, je suis chef de projet informatique et maintenant formatrice cryptos et advisor blockchain.

Depuis cet été, je consacre 100% de mon temps au décryptage du monde des cryptos. Et mes enfants étant désormais grands, je me sens vraiment libre d’entreprendre.

Qu’est ce qui t’a poussé à t’intéresser au Web 3 ? Et pourquoi ?

Ce sont les projets en tant que tels. Au printemps 2017, j’ai découvert le Web 3 et ai été happée par la multitude de projets Web 3 qui foisonnaient, par leur création de valeur.

C’est cette création de valeur qui m’a tout de suite intéressée, et je me suis penchée avec passion sur la lecture de white papers. Depuis, je lis des white papers au quotidien.

Quels sont tes sujets de prédilection dans le Web 3 ?

La création de valeur que porte chaque projet.

En tant qu’advisor, j’adore faire des brainstormings pour augmenter la valeur du token. Mon aspiration : former, transmettre. Éduquer, c’est noble.

Peux-tu nous expliquer quel le rôle d’un advisor blockchain ?

Mon rôle est de conseiller sur un projet donné, de partager des astuces, de mettre le doigt sur d’éventuels risques. Je fais de mon mieux pour transmettre des informations utiles et des contacts qui aideront dans la construction du projet.

Ce que j’aime par-dessus tout, ce sont les réunions ciblées sur une problématique donnée, telles que : l’amélioration sur l’utilité du token, sur la sécurité ou encore sur la recherche de fonds.

Tu as lancé une formation « Crypto Expert » : quels sont les publics auxquels tu t'adresses ? Quels types de sujets abordes-tu ?

Tout a commencé par la co-création de la formation « chef de projet blockchain » pour l’école Alyra pour laquelle j’ai rédigé 25 jours de cours. Cette formation a tourné pendant 2 ans puis a été remplacée par la formation « consultant blockchain ». J’ai tellement appris en créant cette formation.

Une de mes spécialités c’est la cryptoanalyse. Dans ce contexte où je souhaitais continuer de former les gens, c’est naturellement que j’ai créé en 2020, la formation « Crypto Expert » Les publics que j’adresse sont très différents : étudiants, cadres ou associations.

Le but de mes formations : je souhaite investir en cryptos par moi-même, et souhaite comprendre comment cela fonctionne. Je déteste les gens qui disent « il faut investir ce que l’on veut bien perdre » : personne ne veut perdre de l’argent. Il faut investir l’argent dont on peut se passer pendant longtemps ; c’est plutôt ça le bon message à faire passer.

Dans mes formations, j’aborde aussi bien la blockchain que les cryptos bien sûr, et également l’idéologie, et les compétences à développer au sein de cet écosystème. Je propose en parallèle des ateliers, tel que l’achat de terrains dans les metaverses par exemple.

Il y a aussi une branche privée dans la formation, qui est mon groupe Telegram. Il faut avoir visionné entièrement la formation (Au total, c’est 33 vidéos, mises à jour régulièrement) pour pouvoir accéder au groupe privé Telegram.

Comment vois-tu la place des cryptos / de la blockchain dans la vie des gens à échelle de 5 ans ?

Ils utiliseront la blockchain sans s’en rendre compte car les wallets seront devenus automatisés.

Penses-tu que les entreprises vont accélérer les usages en faveur du Web 3 ?

Les entreprises utiliseront la blockchain quand ça en vaudra la peine pour elles, par exemple en tant que créatrice de confiance ou si elles ont la volonté d’évoluer sans certains intermédiaires.

Notons ici qu’une Data base est moins coûteuse qu’une blockchain.

Que dis-tu des critiques à l’encontre du Web 3 ?

Cela me rappelle des gens qui me disaient à l’époque de la création d’Internet que c’était dangereux et que ça ne marcherait pas. Je leur répondais : « on verra dans quelques années. »

Quels conseils donnerais-tu à une entreprise qui se lance dans le Web 3 ?

Je leur donnerai trois conseils :

  1. Sécuriser sa trésorerie pendant plusieurs années ;
  2. Mettre un accent intense sur les enjeux de sécurité ;
  3. S’amuser : c’est un monde joyeux, énergique avec des personnes incroyables.

As-tu un message à faire passer ?

Le meilleur conseil que je puisse donner est celui-ci : suis ta joie.

La joie c’est un système de guidance pour prendre de bonnes décisions.

Notre objectif chez WagmiTrends c’est de démocratiser le Web 3 et de décrypter cette révolution numérique : penses-tu que cela soit possible auprès de tous ?

On aurait pu poser la même question lors de la création d’Internet en 1995.

Prenons l’exemple d’un métier pour lequel on disait il y a vingt ans qu’Internet n’était d’aucune utilité : cordonnier, comptable… Regarde aujourd’hui les usages : internet est utilisé pour la prise de rendez-vous, pour partager des documents...

Le Web 3 c’est pareil : progressivement, on utilisera tous la blockchain.

Bien sûr, on peut mettre des barrages, retarder le processus. Mais on ne peut pas empêcher l'eau de s'écouler de haut en bas.

Passons aux questions POP : quel est ton bouquin de chevet ?

Le livre qui a changé ma vie : Les cinq langages de l’amour de Gary Chapman. C’est un outil quotidien qui t’aide à comprendre comment rendre les gens heureux, et comment être heureuse soi-même.

Ton ou tes Film(s) culte(s) ?

Mon film préféré : Il était Temps de Richard Curtis qui met en perspective le fait de vivre le temps, une des clés de l’accès au bonheur.

Ta série coup de coeur ?

Black Mirror, je les ai absolument tous vus !

Ta playlist ?

Il y a une chanson que j’adore : ma liberté de penser de Florent de Pagny.

Pour connecter avec Chantal Läng

Pour suivre le projet Crypto-expert

Partager cet article

Nous avons sélectionné pour toi d'autres articles qui peuvent t'intéresser

Crypto-actifs : quelle réglementation de la part de l'Union européenne ? | wagmitrends

Et si on parlait Cryptos ?

🎥 Hayat Outahar