Doers

12/09/2022

Jean Baptiste Berthoux

Auteur/Vulgarisateur Web3

« Je pense qu’il est primordial de garder son esprit critique et d’avoir une vision globale du monde. »

Nous sommes parties à la rencontre de Jean-Baptiste Berthoux, auteur et vulgarisateur Web 3.

Curieux dans l’âme, Jean-Baptiste nous livre avec simplicité et naturel les raisons qui l’ont conduites à explorer le Web 3, ses rencontres et également sa vision du Web 3 : qu’est ce que le Web 3 exactement ?Est-ce que la décentralisation est positive, est-elle obligatoire ?

On parlera également de son dernier ouvrage  « La Formule NFT »,  co-écrit avec Nicolas Guyon ou encore de ses goûts artistiques, musicaux et cinématographiques.

Bonne lecture !

Bonjour Jean-Baptiste, pourrais-tu stp présenter ?

J’ai toujours été passionné par la technologie et les sciences humaines. Puis, j’ai décidé d’aller en école d’ingénieur.
Ce que j’aime, c’est lancer de nouveaux projets ; j’ai donc naturellement enchainé par une école de commerce avec un angle de formation basé sur l’entreprenariat. Je voulais développer l’esprit pratique et ne pas rester que dans la théorie. Raison pour laquelle j’ai créé des projets afin de résoudre des problématiques.
Après j’ai eu le choix entre travailler à La Défense ou à Annecy : j’ai choisi Annecy.
Pendant cette période, j’ai découvert le business en ligne et notamment : comment fait-on pour lancer une entreprise le plus rapidement possible sans avoir des fonds ?
J’ai continué ma route avec l’apprentissage de la vente d’informations en ligne : le media. Enfin, je suis parti en Suisse où j’ai appris à vendre de l’information en ligne, période pendant laquelle, j’ai également pu développer des compétences de copywritting.

Pendant mes études, j’ai eu l’occasion de faire pas mal de philosophie avec Bernard Stiegler qui m’a ouvert aux problématiques des GAFAM, ainsi qu’aux valeurs intrinsèques d’Internet ou encore de la décentralisation avec open source.
J’ai donc été progressivement ouvert au Web 3 : aussi bien sur le plan scientifique que philosophique.
Je pense qu’il est primordial de garder son esprit critique et d’avoir une vision globale du monde.

Qu’est ce qui t’a poussé à t’intéresser au Web 3 ? Et pourquoi ?

Je ne voulais pas m’endormir en Suisse. Deux ans sont passés et j’ai décidé de partir en année sabbatique. Nous sommes en février 2021.
J’ai commencé à écrire dans la région du Morvan, et là j’ai découvert les NFT : véritable carrefour entre la tech et le côté philosophique avec une perspective nouvelle, celle de redonner le pouvoir aux artistes.
C’est à ce moment là que je me donne le défi d’écrire un livre… Publié en juin 2021 et intitulé : « Comment devenir un artiste grâce aux NFT ? »
Après, je fais une pause. De loin, j’observe toute cette effervescence autour des NFT.
Je lance l’Academie du Web 3 qui contient notamment des articles vulgarisés visant à expliquer aux gens le Web 3.
Parallèlement, je rencontre Nicolas Guyon sur un forum Discord qui est un investisseur à temps plein et on finit par écrire un livre à deux mains : « La Formule NFT ».

Quels sont tes sujets de prédilection dans le Web 3 ?

Tout a commencé avec les NFT ; c’est mon côté créatif artistique.
Ce qui m’intéresse aussi, c’est l’aspect utilité : ENS / Ticketing / POAP, par exemple.
J’ai commencé par le NFT et l’art, et j’ai évolué, comme le marché.

J’ai progressivement voulu appréhender le Web 3 dans sa globalité. Et quand tu te penches sur la question, tu touches des doigts un monde passionnant.
Avec le crash des valeurs Web 3, l’intérêt des gens a diminué. Du coup, aujourd’hui, je me concentre sur les cas d’usages réels et utiles que peuvent avoir les NFT, le Metaverse (…). J’écris aussi sur les entreprises Web 2 qui arrivent dans le Web 3.
Quelques exemples de uses cases que j’ai rédigés : Comment Yuga Labs, la société derrière les Bored Ape est devenue une société valorisée à 4 milliards en 1 an ? Le Bored Aped est devenu Bored Aped ? Pourquoi met-on en place un campus Metaverse à Hong Kong … ?

Dans la première page de votre ouvrage « La Formule NFT », vous mentionnez : le Web 3 occupera une place de choix dans notre avenir à tous et qu’il est fascinant de s’y plonger maintenant. Pourrais-tu stp extrapoler ? En quoi le Web 3 occupera-t-il une place de premier choix ? Et pourquoi s’y plonger maintenant ?

On ne sait pas réellement deux éléments :
1- Ce qu’est le Web 3 exactement ?
2- Est-ce que la décentralisation est positive et est-elle obligatoire ?
Ceci dit, je pense qu’il y a des cas d’usages Web3 qui peuvent faire évoluer la vie des gens. Je suis en train de les étudier.
En termes d’utilisateurs avertis du Web 3, on est 2 Millions selon le fond d’investissement a16z. Cela rappelle les débuts d’Internet en 1995. Puis l’arrivée des GAFAM dans les années 2000.

Je pense que si l’on se réfère avec les débuts d’Internet, 2032 serait une année charnière avec l’arrivée et l’implantation des géants du Web 3.
J’encourage d’ailleurs les entreprises à tester la technologie pour voir si cela apportera de la valeur ajoutée, comme par exemple le Metaverse : sera-t-il une sorte d’internet plus immersif ? Peut-être que ce sera le futur ? Même si rien n’est sûr, il faut selon moi commencer dès maintenant à expérimenter les concepts et mondes du Web 3 au sein des entreprises.

Comment vois-tu la place des NFT dans la vie des gens à échelle de 5 ans ?

Les NFT sont une technologie qui sera présente partout d’ici 5 ans mais qui sera cachée.
Si l’on prend les exemples de NBA Top shot ou Sorare, la plupart des gens ignorent que ces entreprises sont basées sur la blockchain et hébergées avec un smart contract.
A suivre l’évolution de la technologie des NFT dans notre vie, concrètement : les systèmes de ticketing, papiers administratifs (passeports / actes de naissances…), diplômes (…).

Quels conseils donnerais-tu à une entreprise qui se lance dans le Web 3 ?

Si vous avez un incubateur interne, prenez une problématique client et lancez un projet - en interne - avec les paradigmes Web 3.
Autres options :
soit mettez en place une collaboration avec une entreprise Web 3 pour développer des projets ;
soit recrutez un Web 3 évangéliste pour vous accompagner dans la construction de votre projet.

As-tu un message à faire passer ?

J’aimerais parler à tous les gens sceptiques qui ne voient que les aspects spéculatifs de la crypto, des NFT et du Web3 en général. J’aimerais qu’ils comprennent les enjeux de fond et notamment la philosophie et la portée du Web 3.
Essayer d’aller plus loin que les préjugés en s’y intéressant vraiment.

Notre objectif chez WagmiTrends c’est de démocratiser le Web 3 et de décrypter cette révolution numérique : penses-tu que cela soit possible auprès de tous ?

Quand il y aura des cas d’usage définis avec des technos plus visibles, le Web 3 sera démocratisé mais les gens ne le sauront pas forcément.
J’aime bien imaginer l’apparition d’un « Facebook » du Web 3.

La différence avec le Web 2, c’est qu’avec le Web 3, tu peux choisir de donner accès à tes données personnelles ou pas, et si tu les échanges, tu seras récompensé-e via des cryptos car tes données ont de la valeur. C’est un nouveau paradigme de l’identité numérique qu’on appelle l’identité auto-souveraine. Et ça, c’est une révolution !

Passons aux questions Pop, peux tu nous partager le top 3 de ta playlist ?

Ta série du moment ?

The Mandalorian.

Ton bouquin de chevet ?

Le petit traité de la vie intérieure de Frédéric Lenoir.

Ton film culte ?

Le Prestige de Christopher Nolan 

Partager cet article