Doers

13/05/2022

Zyad Chouadhi

Entrepreneur/intrapreneur, expert gamification, Metaverse, stratège CX

“J’agis comme un subway : tu me passes ta commande, je te fais du sur-mesure, que tu sois vegan ou diabétique.”

Bonjour Zyad, pourrais-tu stp te présenter ?

Je suis basé au Canada. A Trois-Rivières entre Québec et Montréal. Depuis que j’ai quitté la Suisse, j’ai parcouru plus de 74 000 km en déménageant.

Quand j’ai le goût de faire quelque chose, je le fais. J’aime les choses pas simples : avoir une maison en Suisse et vivre au Canada, c’est quelque chose que j’ai déjà fait.

Je savais à 20 ans que je voulais quitter la suisse, j’ai mis 10 ans à choisir ma destination : Asie, Proche-Orient, Amérique du Sud. Pour finalement opter pour le Canada.

Je suis un vrai couteau suisse - sans jeu de mots - j’ai fait des jeux vidéos, j’ai bossé au cinéma et à la TV, j’ai été pompier volontaire à la protection civile pendant +15 ans, j’ai aussi eu avant mes 20 ans, le mandat de refaire le système téléphonique de l’OMS à Genève.

J’ai beaucoup appris de différentes formations : informatique technique, multimédia, communication, management et éthique des affaires en même temps… J’aime les challenges.

Aujourd'hui, tu accompagnes les personnes et leur organisation afin de leur permettre de mettre en pratique les solutions de demain : concrètement, ça se passe comment ?

C’est relativement simple : les gens viennent me poser des questions et je leur réponds simplement.

Actuellement, je me positionne vraiment dans le CX : depuis peu, je m’intéresse au metaverse où je fais beaucoup de vulgarisation. Pour certaines personnes : Tout est metaverse : le dessin de ton fils, internet, les jeux vidéos (...) sont un Metaverse.

Depuis de nombreuses années, j’ai goût de challenger le monde du travail : pendant longtemps ‘fallait aller au travail’, c’était sérieux. Alors qu’on a toute une littérature qui s’est développée et qui montre que quand tu es plus conciliant-e, quand il y a plus de fun, quand les gens sont plus responsabilisés, tout fonctionne mieux. Mais personne, ou presque, ne le fait. Et ça m’énerve.

Il faut des acteurs et des actrices de changements et il faut aussi descendre de son pied d’estale. On entend toujours parler des gens qui ont réussi : c’est du joli storytelling. Mais pas des vrais parcours ou de gens qui nous ressemblent.undefinedundefined

J’accompagne donc les entreprises à se réorganiser humainement.

J’ai créé mes propres méthodologies, et j’agis comme un subway : tu me passes ta commande, je te fais du sur-mesure, que tu sois vegan ou diabétique.

Tu parles de "donner au suivant" : qu'entends-tu par cette expression ?

Il y a une dizaine d'années, j'étais dans une région jeune et dynamique mais les structures pour monter les start ups n’existaient pas vraiment.

J’ai donc décidé de monter des rencontres informelles où les gens pouvaient se ‘vider le cœur'. Et puis, je me suis rendu compte que j’avais pas mal de vécu car j’ai travaillé avec des personnes différentes aux cultures variées.

Je suis facile d'accès, j’ai ouvert ma porte : c’est aussi bête que cela. Je n’ai aucune limite en termes de frontières. Un café ça ne coûte rien en termes d’argent ou de temps. Puis le bouche à oreilles a fonctionné.

Aujourd’hui, je suis connecté et je discute avec des gens du monde entier. On n’est pas seuls. On a des préoccupations partagées.

Avec quel type de personnes travailles-tu ?

Je travaille autant avec de grands groupes que des start ups en techno. Ce qui me drive, c’est l’individu à la recherche de nouveauté, de changement. Et le défi, pas l'organisation.

On est dans une fausse croyance de l’inné alors qu’au contraire on apprend sans cesse : gestion des êtres humains, de la techno.

Qu'est ce qui t'a poussé à t'intéresser au Web 3, et pourquoi ?

3 aspects m’ont intéressés :

1. Technique

C’est une vraie vague de fond : il faut au moins savoir de quoi ça parle, de quoi c’est composé. C’est la saveur du moment.

2. Humain

Le Web 3, c’est redonner du pouvoir aux utilisateurs.

3. C’est cool

Les cryptos, les blockchains, : on te propose quelque chose de mieux, de différent.

J’ai des préoccupations éthiques de pouvoir bien expliquer les choses. Il y a beaucoup de bruit autour du Web 3 : il faut trouver la bonne info au bon moment, et c’est rare.

Quels sont tes sujets de prédilection dans le Web 3 et pourquoi ?

D’une part, la crypto : c’est challengeant au niveau de la monnaie et de l’économie.

D’autre part, sur le plan technique : tout ce qui touche à la blockchain. Toutes les innovations qui sont faites autour de la blockchain. Enfin, je suis curieux de nature. Toutes les nouvelles pousses m’intéressent : Found3r d’Agathe, votre projet Wagmi Trends ou encore Metaverse GT.

Quels conseils donnerais-tu pour une entreprise qui se lance dans le Web 3 ?

2 conseils :

1. Osez : faites des choses pour les bonnes raisons

Soyez au au clair tout de suite et transparent-e. Si tu n’as pas d’objectif, tu te perds dans le bois. Soyez décomplexé-e.

2. Faites quelque chose - même si ça 'fail', c’est une vraie opportunité d'apprendre.

Chez Wagmi Trends, notre objectif c'est de démocratiser le Web 3 et de décrypter la révolution numérique qui s'opère : penses-tu que cela soit possible auprès de tout le monde ?

Oui c’est possible, pourvu qu’ils/elles soient intéressé-es : il y a un besoin réel et très peu d’infos sont vulgarisées dans ce monde-là.

Le monde francophone manque de ressources : si on veut un mouvement durable, avec des évangélisateurs et du contenus de qualité facile d'accès, alors il faut transmettre simplement les informations.

On a besoin de joueurs/euses comme WagmiTrends, capable de nous fournir la bonne information, au bon moment et de façon accessible.

Peux tu nous partager ta playlist ?

Un bouquin qui t'inspire ?

C'est comme les chips, impossible de se limiter à un seul, mais "Dune" de Frank Herbert n'est jamais loin.

Ton film culte ?

C'est comme choisir entre papa et maman ou ses enfants... impossible de trancher.

Une série crush ?

Idem que pour les chips, mais avec le chocolat 😉 : The Shield, Dexter, Billions, Dallas, Santa Barbara, Les Rois Maudits, Le cœur à ses raisons, ...

Partager cet article